Zoom sur le portrait du jour : Mira, la fondatrice de l’entreprise AtipiLIKEmi

Dernière mise à jour : 17 juil.


soraya-copywriter-atipilikemi-mira-formation-communication-consultant-marketing
Blog Soraya copywriter : Portrait de Mira fondatrice d'AtipiLIKEmi

Interview de Mira, une entrepreneuse aux multiples compétences !


À travers cet article, j’ai voulu partager avec vous un autre parcours de femme entrepreneuse qui m’a inspirée.


D’ailleurs, j’ai eu l’occasion de la connaître personnellement et de l’interviewer concernant son parcours qui peut donner le tournis ! (Elle fait beaucoup de choses).


Soraya Copywriter : « Bonjour Mira, merci pour ta disponibilité car j’avais vraiment envie que d’autres entrepreneuses et entrepreneurs te découvrent.


Pour commencer, peux-tu te présenter et nous parler de ton parcours ? »


Mira : « Bonjour Soraya et merci pour ta sollicitation. C’est un plaisir pour moi de partager mon parcours qui peut certainement aider d’autres personnes à se lancer dans leur propre aventure professionnelle.


J’ai 43 ans et je suis une Working Girl polyvalente car j’ai un pied dans l’informatique à un poste à responsabilité dans le Marketing, Communication digitale & RH et j’ai lancé depuis le début de cette année, mon entreprise : AtipiLIKEmi.

Un autre pied dans le sport car je suis volleyeuse professionnelle et en pratique depuis plus de 25 ans. La pratique sportive est un pilier de vie pour tout entrepreneur car il booste au quotidien.


J’ai donc différentes casquettes et ce n’est pas toujours simple à gérer : ça grouille beaucoup dans mon cerveau, mais avec la motivation j’y arrive !


Pour parler plus précisément de mon parcours et de mon métier dans le Marketing et la Communication Digitale, je l’ai découvert en intégrant une compagnie aérienne en 2004.


J’étais junior à tout niveau : j’étais une jeune mère de famille qui se cherchait.

J’occupais un poste de Commerciale que j’adorais car je voyageais beaucoup, ce qui m’a fait apprécier l’univers du Tourisme. Grâce à cette expérience et surtout à une collègue, j’ai découvert Adobe Photoshop. Je tenais absolument à l’utiliser mais je n’avais ni l’expérience, ni les diplômes. Ma Responsable observait de loin mon engouement pour cet outil, mais elle ne tenait pas à me confier des sujets de communication stratégique. »


Soraya Copywriter : « Ce qui prouve que le monde de l’entreprise n’est pas toujours ouvert, et qu’on exige des salariés un certain bagage pour accéder à certaines missions. »


Mira : « C’est pourquoi, sur mon temps personnel, je passais mes soirées sur YouTube à écouter, consulter des experts, à lire des témoignages, à acheter des livres pour les « nuls », ou encore à investir dans des formations pour faire du graphisme.

De mon apprentissage, j’ai investi dans un Mac suivi du pack Adobe que j’ai réussi à maîtriser progressivement.

Sur mon temps de travail, je continuais à observer ma collègue qui l’utilisait pour apprendre encore et encore. »


Soraya Copywriter : « Clairement tu étais tenace pour atteindre ton objectif, et en général ça paye. Il faut travailler dur pour réussir. »


Mira : « Exactement, et un jour j’ai pris le risque d’arrêter ma carrière dans le tourisme après 12 ans d’expérience pour atteindre mon but : devenir graphiste.


J’ai réussi à l’être et j’ai débuté dans l’électroménager. De là, ma vie professionnelle a pris un sens. Ma carrière de Marketeuse Com’ a démarré et grâce à ce métier j’ai appris différentes compétences : le design, le branding et la stratégie.

Je suis donc sortie de ma zone de confort en touchant divers sujets et j’ai évolué assez vite tout en travaillant encore mes acquis.


Je suis devenue Manager et mes premières craintes sont apparues avec les prises de parole en public et le rôle d’ambassadrice que je devais avoir pour l’entreprise où je travaillais.

Mais ça me motivait pour me performer et persévérer car j’adorais ce que je découvrais.


Après tout a basculé en 2015, quand j’ai fait la rencontre d’une personne. »


Soraya Copywriter : « Comme quoi on dit toujours une vie bascule à une rencontre clé et ça peut changer le cours de notre vie professionnelle. Qui est cette personne dis-nous ? »


Mira : « Cette personne est Fred, le Co-fondateur de Réussir un Message qui m’a coachée pendant 7 mois intensivement.

Il m’a donné « mes armes » comme je le dis souvent. Il a sorti en moi ma rage, mes envies, mes peurs mais surtout une passion pour le Digital avec les réseaux sociaux, la rédaction d'un message mais également sa pertinence, force et impact sur un public. Toutes ces bases, sans oublier les règles fondamentales du Marketing et de la Communication. C'est mon Mentor. Je lui dois ma réussite professionnelle.


À partir de ce coaching, je me suis dit que j’avais enfin trouvé ma voie et que je savais désormais ce que je voulais faire de mon avenir professionnel.


Ainsi, à mon poste actuel, je manage une équipe de juniors ayant un Master en poche. Au quotidien, je les challenge, les motive et leur permets de monter en compétences. Ils apprécient ce mode de fonctionnement et me montre combien l'engagement, l'investissement d'une équipe est à l'image de son manager, car c'est lui qui motive ses troupes. »


Soraya Copywriter : « Très beau parcours car tu as réussi aujourd’hui avec ta ténacité et motivation à devenir Directrice.

Le diplôme ne fait pas tout, et j’ai envie de dire à mes lecteurs que tout le monde peut réussir, à condition d’avoir l’envie d’apprendre et de se former sans cesse.


En parlant de réussite, tu as créé ta société et justement dans le cadre de cette activité tu réponds à quelle problématique ?


Mira : « AtipiLIKEmi a trouvé son nom et activité pendant le confinement de 2020. Depuis des années, je savais que je voulais me lancer mais que je ne pourrai pas m’y consacrer à 100% entre ma vie sportive, ma vie de famille et ma carrière professionnelle en tant que salarié sur un poste à responsabilités.


J’ai donc tout mis en pause et cette parenthèse mondiale de 2020 m’a permis de prendre le temps de structurer mon idée et de me lancer par la suite.


AtipiLIKEmi s’adresse aux lycéens, étudiants, salariés, entrepreneurs ou encore des personnes au chômage.


Sa fonction est double : la consultation et l’accompagnement.

J’aide donc les entrepreneurs et sociétés dans leur communication digitale. Cela comprend le référencement naturel (SEO), le référencement payant (SEA), la création d’un site web, les réseaux sociaux, l’emailing, l’affiliation...

Il peut également s'agir d’un accompagnement sur mesure et au rythme du client pour construire ou renforcer sa stratégie marketing ainsi que sa stratégie de communication en ligne (online).


AtipiLIKEmi c’est de même l’accompagnement de jeunes apprentis, étudiants et de personnes qui ont besoin de se former aux fondamentaux du digital pour lancer son activité ou développer sa carrière professionnelle.


Par ailleurs, pour les jeunes dès 15 ans, nous les aidons dans la conception de leurs CV et la préparation de leurs entretiens. L’idée est de les soutenir dans leur insertion sur le marché de l’emploi et à y découvrir les métiers du numérique.


Nous pouvons aussi aider les personnes confirmées à se former sur de nouveaux outils.


Soraya Copywriter : « Ton entreprise est assez complète car tu réponds aux besoins de différentes cibles et expliques nous qu’est-ce qui t’as poussé vers l’entrepreneuriat ? »


Mira : « Je me suis inspirée de mon parcours professionnel, de mes expériences avec mes périodes de doutes, de réussite et d’audace.

Je suis (à moitié) fière du chemin accompli car j’aimerais à mon tour inspirer d’autres personnes et leur donner ce que l’on m’a transmis dans mes débuts.


J’aime partager, apprendre des autres car ce sont ces rencontres qui m’ont transformée et réconfortée dans mes choix.


J’aimerais donner confiance aux personnes qui se cherchent, qui doutent d’elles-mêmes, quel que soit leur âge (jeunes ou en reconversion).


Ces personnes peuvent me suivre sur Linkedin, Instagram et Youtube si elles ont à leur tour envie de franchir le pas ou de me contacter pour les accompagner dans leurs projets.


J’ajoute que si le confinement ne s’était pas présenté, je ne me serai jamais lancée. Tous les ingrédients étaient pourtant bien réunis.


Pour la petite histoire, la seule personne qui m’a permis de trouver le nom de ma société est ma fille. J’ai vécu avec elle de plein fouet le BAC « confiné » avec ses angoisses et sa panique de rédiger un CV ainsi qu’une lettre de motivation pour intégrer une grande école à Paris.

Elle m’a demandé de l’aide. Je l’ai fait tout en la laissant en difficulté afin qu’elle puisse instinctivement se surpasser. Au final, elle a décroché ses examens ! »


Soraya Copywriter : « C’est vraiment génial ça ! Elle a réussi car tu ne lui as pas donné toutes les solutions en main. Elle a résolu par elle-même l’équation pour décrocher ses examens.

Cela m’a donné une phrase en tête : « Dans la vie, il faut croire en soi car on est jamais mieux servi que par soi-même. » »


Mira : « C’est exactement ça. Croire en soi est un principe pour réussir ce que l’on entreprend. »


Soraya Copywriter : « Maintenant je vais venir à un sujet plus profond pour mes lecteurs. Quels sont les problèmes que tu rencontres en tant que freelance (entrepreneur) ? »


Mira : « Je suis actuellement en pleine réflexion sur la structure d’AtipiLIKEmi.

Tout est nouveau pour moi dans l’entrepreneuriat. Je me rends compte que c’est facile d’apporter des solutions à un client lambda, mais pour moi c’est plus complexe.

On est plus exigeant et moins patient.


Depuis Mars 2022, soit depuis le lancement, je suis dans l’observation, l’analyse et je cherche à savoir ce qu’attend réellement un entrepreneur de son futur partenaire.


Pour mes clients plus jeunes, je profite actuellement des portes ouvertes, des job dating, des salons ou de leurs propres communications pour mieux comprendre leurs attentes.

De nature challengeuse, j’aime me retrouver dans ce type de situation difficile et apporter la solution adaptée pour répondre à un grand nombre de personnes car comme nous le savons le pire des clients c’est soi-même.


Soraya Copywriter : « Tu as tout dit. La difficulté quand on est freelance est qu’on est face à soi-même car il s’agit de notre projet. On est donc plus exigeants. Ce qui pousse à se remettre en question sans cesse.

D’ailleurs la question que j’aimerais te poser est comment gères-tu le salariat et ton business en parallèle ? »


Mira : « Concilier le salariat et l’entrepreneuriat n’est pas une masse à faire surtout dans le climat économique actuel. Toutefois, si je peux vous prodiguer un conseil, le voici : prenez votre temps et quittez progressivement votre emploi. Mesurez votre temps et fixez-vous des priorités.

Dans mon cas, j’ai toujours eu l’habitude d’avoir plusieurs vies, mais souvent quand je redescends de mon adrénaline je me demande comment je fais pour ne pas tomber. Je fais du sport, du running depuis 2 ans et j’apprends à encore plus écouter mon corps et ma fatigue. J’ai donc des petites alertes qui me disent de me déconnecter et je stoppe tout. »


Soraya Copywriter : « Tu as tout fait raison. Il faut savoir faire des pauses dans la vie et quand on est entrepreneur on a le stress de faire son chiffre d’affaires donc on peut sans cesse travailler contrairement au salarié où il y a des horaires.

Sinon quels conseils donnerais-tu aux personnes qui veulent se lancer, mais qui ne sont pas rassurées à l’idée de quitter le confort du salariat ? »


Mira : « Le conseil que je donnerai est le même que je me suis donnée à moi-même : prendre son temps car au début de toute aventure entrepreneuriale, il y a des hauts et des bas. Vous serez pris pas l’emballement, la peur, le doute et vous pouvez partir dans tous les sens.

Il est important de noter ses axes d’amélioration, ses points forts et points faibles.

Il est important aussi de solliciter des personnes en dehors de l’entourage familial. Sondez, auditez des personnes qui vous sont étrangères. Savourez le genou à terre et le poing levé et n’oubliez jamais une chose : croyez en vous et foncez ! »


Soraya Copywriter : « Bien dit Mira ! Et comme tu es une pro du Web, quels principaux tips donnerais-tu aux freelances pour avoir des clients au début de leur activité, et sur le long terme ? »


Mira : « Beaucoup de personnes souhaitent avoir un site. Je le conçois parfaitement car c’est la plus belle des cartes de visite pour présenter ses services ou prestations. Toutefois, on a tendance à trop se focaliser sur ce que nous avons envie de vendre et nous oublions qu’un « bon » site web est celui qui répond aux attentes de son visiteur.

Aujourd’hui si mon entreprise n’a pas encore de site c’est que je prends le temps de cerner, d’écouter et d’analyser les problématiques de mes clients. Je me crée un champ sémantique de diverses problématiques qu’ils rencontrent quotidiennement pour adapter ma propre communication.


La conception d’un site internet c’est une stratégie et des éléments à établir dès son codage ou le premier mot écrit dans son contenu. Il existe de nombreuses plateformes qui simplifient la réalisation d’un site, mais finalement quand il est en ligne vous n’apprenez pas comment le rendre visible, ni même comment y attirer des clients potentiels.

Vous devez alors consulter un expert pour aboutir à un coût d’une prestation classique voire plus.


AtipiLIKEmi répond à ce problème, mais à la différence des autres solutions nous vous permettons de gagner en autonomie en vous formant directement sur le sujet. Vous vous rendrez compte par vous-même combien vous serez en mesure de modérer seul votre site et à moindre coût. »


Soraya Copywriter : « Pour finir en beauté notre échange, est-ce que tu as une citation ou une inspiration à nous partager pour se motiver à choisir l’entrepreneuriat ? »


Mira : « Woaaa Soraya ! Je n’ai pas de citation mais plutôt une question à te poser.

On s’est rencontrée dans un cadre où tu étais justement en difficulté sur ton site. Pendant 1 mois, nous en avons resolu une partie ensemble.

Aujourd’hui tu as pu te rendre compte que tu pouvais à ton niveau résoudre tes problématiques. La preuve en est, tu as aujourd’hui de nouveaux prospects qui te consultent ou visitent.


Ma question est donc :

Après toutes ces péripéties rencontrées de ton côté et après nos échanges formateurs, peux-tu me dire quelle sensation cela fait de se savoir compris et enfin d’avoir ses premiers clients potentiels arriver sur son site web ? »


Soraya Copywriter : « Hé bien je donnerai ma réponse dans un prochain article ou podcast pour plus de suspens… » En attendant, je vous invite à découvrir ci-dessous la page Instagram d’AtipiLIKEmi ! ».