Conseils pour les personnes qui veulent devenir autoentrepreneur


soraya copywriter-copywriting-business-autoentrepreneur-microentreprise
soraya copywriter-copywriting-business-autoentrepreneur-microentreprise

Devenir autoentrepreneur : 5 choses à faire pour lancer votre microentreprise dans les normes


Vous faites probablement parti des personnes qui veulent lancer leur microentreprise dès la rentrée de Septembre pour une nouvelle aventure professionnelle !

Mais le hic c’est que vous avez encore pleins de questions en tête sur votre lancement et les éléments à savoir avant.


C’est pourquoi, j’ai décidé de rédiger cet article car je suis devenue autoentrepreneur en parallèle de mon activité salarié : ce que je vais vous dire par la suite découle de mon expérience personnelle et permettra de vous aider.


Qu’est-ce qu’il faut savoir avant de choisir le statut d’autoentrepreneur ?

Avant d’entamer toute démarche visant à créer votre microentreprise, vous devez définir votre activité.


Il est important de savoir dans quelle activité vous souhaitez exercer car dans certains cas, le statut de microentreprise n’est pas adapté.


Pourquoi ? Si vous dépassez à l’année un chiffre d’affaires HT, il faudra opter pour un autre statut tel que celui de l’entreprise individuelle. Ainsi, vous serez soumis à d’autres procédures.


En microentreprise, il ne faut pas dépasser :
  • 176 200€ HT/an si votre activité est commerciale (ex : vente en ligne de vêtements), ou liée à l’hébergement de clients (ex : chambre d’hôtes).

  • 72 600€ HT/an si votre activité est libérale (ex : Copywriter), ou liée à une prestation de service (ex : chambre d’hôtes) ou liée à une prestation de services (ex : ménage à domicile).


Si vous avez un doute sur la nature de votre activité, le mieux est soit d’appeler l’Urssaf au 36 98 (Les Unions de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et d'allocations familiales. Dans un langage plus simple, c'est l'organisme qui gère la collecte des cotisations sociales des entreprises), ou de poser votre question sur le groupe Facebook du Forum des autoentrepreneurs.

Il s'agit d'un groupe d'échange entre autoentrepreneurs pour s'entraider au quotidien.


Une fois votre activité définie, vous pouvez créer votre statut d'autoentrepreneur si votre entreprise ne dépasse les seuils de CA HT indiqué ci-dessus : si vous le dépassez, il faudra actualiser votre situation en basculant vers le statut de société, et choisir la forme juridique la mieux adaptée.


Comment créer ma microentreprise ?

Pour cela, vous avez 2 possibilités.

La 1ère option est de créer vous meme votre statut depuis le site officiel de l'Urssaf en suivant les étapes indiquées.

La procédure est assez simple et rapide car vous recevrez votre numéro SIRET (avis SIREN) pour exercer sous 8 à 15 jours. Le délai maximum est en général de 3 semaines.


Si vous préférez confier cette tâche à un expert, vous pouvez opter pour la 2ème option. Sachez qu’il existe Abby, une jeune société qui aident les autoentrepreneurs dans la création de leur statut et la gestion simplifiée de leurs devis / factures.


Vous pouvez créer votre microentreprise gratuitement via Abby en vous inscrivant sur leur site et en remplissant les différentes étapes.

Ensuite, l’équipe dédiée s’occupe de monter votre dossier et d’envoyer les éléments à l’Urssaf.

L’inconvénient de cette démarche est que le délai est plus long car Abby gère plusieurs dossiers à la fois : vous recevrez donc votre numéro SIRET (avis SIREN) sous 1 à 2 mois maximum (une notification Abby vous sera transmise par mail, c’est génial non ?).


Vous pourrez enfin gérer votre autoentreprise depuis le site web, ou l’application de l’Urssaf.


En matière de gestion, vous devrez déclarer de façon mensuelle ou trimestrielle (selon votre choix) votre chiffre d’affaires HT.


Pour ma part, je vous conseille de le déclarer tous les mois afin de vous y retrouver et de savoir le montant que l’Urssaf va prélever (ex : le CA HT de chaque mois sera à déclarer le 5 du mois suivant, soit le 5 juillet pour le CA HT de juin).

Elle prélève 22% de cotisations sociales sur votre CA HT : pour vous verser un « revenu », vous devez donc déduire ce taux (ex : 4 000€ CA HT x 0,22 = 880€ de prélèvement par l’Urssaf, soit un CA HT net de 3 120€ que vous percevoir comme « revenu »).


La 1ère année, il est possible de payer moins de cotisations sociales si vous bénéficiez de l’ACRE (aide à la création d’entreprise de l’auto-entrepreneur).


Une fois que j’ai crée ma microentreprise, qu’est-ce qu’il me reste à faire ?

Dès cette étape finalisée, il vous reste 3 étapes administratives à réaliser :


1 - La création de votre compte professionnel pour les impôts sur le site impôts.gouv.fr en remplissant un formulaire en ligne avec les différentes informations liées à votre microentreprise.

Lors de cette procédure, vous pourrez choisir le mode simplifié qui convient à un statut d’autoentrepreneur et sélectionner le mode de prélèvement souhaité.

C’est depuis ce compte que vous pourrez honorer le montant de vos impôts en fonction du CA HT réalisé.

A noter que vous êtes susceptible de reverser la TVA également si votre CA HT dépasse le seuil de franchise fixé à 34 400€ pour les activités artisanales / libérales, et de 85 800€ HT pour les activités commerciales.


2 - Dès la réalisation de la 1ère étape, place à la création de votre compte bancaire professionnel.

La loi indique qu’un autoentrepreneur peut utiliser son compte personnel à condition de ne pas dépasser un CA HT de 10 000€, mais depuis la mise en place d’une nouvelle mention obligatoire le 15 mai 2022, il est préférable d’avoir un compte professionnel.


Pourquoi ? Sur votre compte doit apparaitre la mention « EI » ou « entrepreneur individuel », et cela n’est possible que sur un compte professionnel pour des questions légales.

Vous pouvez donc ouvrir un compte professionnel auprès de votre banque, ou auprès d’une banque en ligne pour payer moins cher (Shine, Qonto, MonaBank). Certaines banques en ligne sont totalement gratuites (N26, Revolut, Finom), et cette solution est l’idéale si vous avez besoin des services de base (disposition d’une carte bancaire, réception et émission de virements bancaires, outil de comptabilité).


En parallèle, vous pouvez également penser à d’autres modes de paiement pour vos clients : PaypalPro et Stripe (paiement par carte sur votre site internet ou envoi d’un lien de paiement par carte bancaire).


3 - Enfin, n’oubliez pas de déclarer votre statut à la CAF pour une actualisation de votre situation, et voir si vous pouvez percevoir des aides.


Je vous ai donné dans cet article les principaux éléments au niveau administratif pour devenir autoentrepreneur, mais il y a bien évidemment d'autres aspects concernant les paramètres de votre activité. Ces aspects sont associés à votre business plan, point que je pourrai évoquer dans un prochain article.


En attendant si vous souhaitez devenir Copywriter et vous informer davantage sur ce métier, n'hésitez pas à consulter l'article que j'ai rédigé sur ce thème :

Je pars en congé du 15 août au 5 septembre, je vous dis donc à la rentrée !